La neutralité du Net

La neutralité du Net

Dans ses principes et dans sa pratique et ce, depuis son origine, internet est un réseau ouvert, libre, simple, universel, égalitaire. Son caractère non-discriminatoire dans la transmission des flux d’information est probablement une des principales raisons de son succès en terme de bénéfices économiques, sociaux et culturels.

Cependant, ce principe dit de « neutralité du réseau » ou « neutralité du net » peut-être fragilisé ou franchement remis en cause par les ambitions commerciales ou les politiques dites « sécuritaires ». Aux états-unis, la neutralité du Net qui avait été entérinée en 2015 sous l’administration Obama a été abrogée en 2017 par la Commission fédérale des communications.

La bataille continue néanmoins, le Sénat s’étant prononcé en mai et l’assemblée Californienne en août pour son maintien. En Europe, grâce à une forte mobilisation citoyenne, le parlement a reconnu ce principe de neutralité dans son Règlement sur le Marché Unique des Télécommunications. Toutefois, on peut considérer que les menaces ne sont pas définitivement éloignées. On peut citer par exemple la possible utilisation de deep packet inspection, une technique permettant un filtrage sur le contenu des données en circulation, dans le projet de loi de programmation militaire 2019-2025 français ou l’offre internet d’Air France annoncée le 26 septembre 2018 qui favorise les compagnies Facebook, Apple ou Tencent en ouvrant un accès gratuit aux passagers au détriment d’autres services comme la navigation sur le web, des messageries email ou du streaming qui seraient, eux payants.

ADN ouvre donc le débat…