Comment faire du growth hacking ?

Comment faire du growth hacking

Le growth hacking peut se traduire en “piratage de croissance” est une stratégie de marketing pour augmenter son business. En vogue, actuellement, le but est d’augmenter en conséquence son chiffre d’affaires à moindre coût si possible. De plus, l’entreprise cherche à améliorer sa notoriété rapidement.

Définir le growth hacking

C’est une technique utilisée par des start-ups et des grandes entreprises de e-services comme YouTube, Spotify ou encore AirBnB pour déclencher une croissance importante. Elle est apparue en 2010 aux États-Unis, c’est un véritable état d’esprit avec comme objectif de chercher “toujours plus” d’évolution. Néanmoins, elle peut avoir de multiples critiques puisque certains moyens peu conventionnels peuvent être mis à disposition pour arriver à leurs objectifs. Cette technique est conçue par des équipes de growth hackers, généralement autodidactes avec de nombreuses compétences solides comme le marketing digital, le référencement, l’emailing ou encore la publicité en ligne… Toutes les entreprises ne l’utilisent pas parce qu’elle est en perpétuelle évolution.

Les growth hackers mettent en œuvre des techniques performantes pour drainer le trafic rapidement, capter des acheteurs et par ailleurs transformer ces consommateurs en clients fidèles. Dans ce but, ils utilisent différents metrics dit le “AARRR”.

  • Acquisition, essayer les canaux de trafic pour le site d’une entreprise pour être sûr de garder et repérer les éléments qui fonctionnent.
  • Activation, aider les visiteurs à produire leur première action, c’est-à-dire la création d’un compte ou s’inscrire à une newsletter.
  • Rétention, rendre le contenu du site web vivant pour rendre les clients fidèles comme des stratégies d’emailing. 
  • Revenus, lorsque les clients sont devenus acheteurs fidèles. 
  • Recommandations, les prospects doivent être poussés à parrainer leurs proches pour que le trafic s’élargisse.
A lire aussi :  Quels sont les outils TICE ?

Cette méthode ramène autant d’éloge que de critique, puisque ces résultats sont à la fois insolents et éblouissants. Les growth hackers utilisent des techniques à la limite de la légalité parfois et peu connues. 

Des méthodes de growth hacking 

Cette stratégie commence souvent par le fait de mettre en place des actions simples. Elles peuvent se combiner entre elles et donner des résultats appréciables.

  • Récupérer les coordonnées des visiteurs pour leur transmettre fréquemment par mail des contenus.
  • À l’aide de Google analytics, ils essayent de connaître leur audience afin d’adapter sa stratégie.
  • Créer du contenu qualitatif et l’adapter selon l’intérêt du public cible.
  • Analyser ses statistiques selon son contenu changeant et ses performances
  • Produire et encourager le parrainage des visiteurs dans le but d’agrandir son audience.

Ils ne s’arrêtent jamais et mettent toutes les actions en place possibles. Il existe de nombreux exemples de méthode pour pouvoir produire l’influence d’un site internet comme le fait d’améliorer la qualité des pages du site. Cette méthode permet de gagner des places dans les moteurs de recherche (Google, Yahoo…). Pour optimiser la vitesse de chargement, il est préférable de compresser vos images. Ce sont des méthodes du SEO qui vous aideront à rivaliser avec la concurrence même si votre entreprise est nouvelle dans le secteur du web.